L’éolien: une réponse en temps réel à l'offre excédentaire

19.05.2016 11:54 | communiqué de presse

Eoliennes

En arrêtant à distance la production de 3 000 mégawatts d’éoliennes gérées pour compte de tiers en Allemagne dimanche 8 mai 2016, Statkraft a allégé la facture d'électricité des consommateurs allemands à hauteur d'environ 5 millions d'euros.

Ce jour-là, le prix de l'électricité s’est établi en négatif pendant huit heures consécutives, atteignant même -374 EUR /MWh sur le marché infrajournalier. De tels prix se sont formés en raison d’une forte production éolienne et solaire coïncidant avec une faible demande d'électricité. Lorsque les prix étaient au plus bas, Statkraft a réduit la production éolienne de 3 000 mégawatts. L’entreprise avait déjà proposé des offres samedi sur le marché day-ahead pour réduire la production, le prix de l'électricité se situant déjà à -130 EUR / MWh. Par cette seule mesure, Statkraft a allégé le coût de la subvention aux énergies renouvelables de plus de 5 millions d'euros pour les consommateurs allemands, tout en contribuant à accroître la stabilité du système.

"Une telle réduction de la production éolienne, montre que nous réagissons en tant qu’agrégateur en limitant l’injection d’électricité excédentaire sur le réseau. Les énergies renouvelables intermittentes sont en mesure de produire selon les besoins en électricité et contribuent ainsi à la stabilité du système ", explique Stefan-Jörg Göbel, Directeur Général de Statkraft Markets GmbH, basé à Düsseldorf. "Dans un système où les énergies fluctuantes seront de plus en plus présentes, l'énergie éolienne est l'un des piliers qui permettra de contrôler l’équilibre du système."

En Allemagne, Statkraft gère actuellement dans sa centrale électrique virtuelle la plus grande part du parc renouvelable allemand en vente directe sur le marché : plus de 7700 mégawatts d'énergie éolienne et près de 700 mégawatts d'énergie solaire. Grâce à la technologie de commande numérique, la production des parcs peut être contrôlée en quelques secondes et de façon continue pour l’adapter aux besoins du réseau. Par ailleurs, depuis Février cette année, Statkraft participe à la réserve tertiaire à la baisse avec 60 MW d’éolien préqualifiés sur le mécanisme d’ajustement allemand.