Jump to content Jump to navigation Jump to search

Replacewithtranslations
Global
Replacewithtranslations
Albania
Replacewithtranslations
Brazil
Replacewithtranslations
Chile
Replacewithtranslations
France
Replacewithtranslations
Germany
Replacewithtranslations
India
Replacewithtranslations
Ireland
Replacewithtranslations
Netherlands
Replacewithtranslations
Norway
Replacewithtranslations
Peru
Replacewithtranslations
Spain
Replacewithtranslations
Sweden
Replacewithtranslations
Turkey
Replacewithtranslations
United Kingdom
Replacewithtranslations
United States
Installation solaire PV
NTB scanpix

Soleil sur parc solaire

Soleil et vent dans toute l'Europe, nos prévisions pour un avenir plus vert

31 Oct, 2020

L'énergie solaire et éolienne est aujourd'hui à la même place que l'industrie automobile dans les années 20 : encore à ses débuts, mais prête à changer le monde tel que nous le connaissons, selon Stefan-Jörg Göbel, responsable de l'énergie éolienne et solaire pour Statkraft en Europe continentale.

Au cours des 20 dernières années, Statkraft a mené avec succès ses développement d’énergie éolienne et photovoltaïque dans les pays nordiques, au Royaume-Uni, en Irlande et au Brésil. Aujourd'hui, Statkraft étend ses objectifs ambitieux à l'Europe continentale.

Stefan-Jörg Göbel travaille pour Statkraft depuis 18 ans, et a rejoint l'entreprise juste après que celle-ci ait commencé son incursion dans le monde des turbines. Il dit avoir accepté ce poste en raison de sa passion pour l'énergie et les marchés de l'énergie, qu'il décrit comme « tout simplement fascinants ».

« Lorsque je suis arrivé en 2002, je voyais Statkraft comme une entreprise en avance sur son secteur. J'ai donc passé les 15 années suivantes à travailler dans l'équipe de négoce d’électricité, jusqu'à ce que je me concentre sur l'éolien et le solaire il y a deux ans ».

Le moment était venu, car l'Europe avait connu un développement rapide de l'énergie éolienne et solaire en direction de l’année 2020. Le coût de cette technologie avait rapidement baissé, si rapidement, en fait, qu'elle était devenue la source d'énergie la moins chère par kilowattheure. Une industrie autrefois fortement subventionnée par les gouvernements et considérée comme marginale s’est ainsi retrouvée sur le devant de la scène.

« Cela a marqué un énorme changement de paradigme. Soudain, les investisseurs ont voulu y participer et les gouvernements aussi. Le coût était un facteur important. Et le climat aussi. »

Les préoccupations climatiques croissantes et la baisse du coût des technologies ont ouvert la voie à une énergie éolienne et solaire encore plus propre, plus verte et moins chère dans toute l'Europe. En 2018, Statkraft a été fraîchement armé avec sa nouvelle stratégie éolienne et solaire, qui représentait de fortes ambitions sur le continent.

« Notre ambition de nous développer en Europe est ancrée dans une démarche stratégique puissante, surtout lorsqu'elle est combinée à notre expertise et à notre rôle industriel. L'éolien et le solaire sont l'avenir, et je suis ravie de participer à la construction de ce projet », déclare M. Göbel.

Stefan-Jörg Göbel

Il est encore tôt pour l'éolien et le solaire

La comparaison faite précédemment par Göbel avec l'industrie automobile est pertinente si l'on réfléchit à l'histoire de l'éolien et du solaire. A l’échelle d’une vie humaine, le développement de ces sources d'énergie propres peut sembler lent, mais M. Göbel invite à réfléchir à la question et à rejeter cette idée.

« Ce n'est vraiment pas si long », dit-il. « Si vous pensez aux premiers parcs éoliens il y a 20 ans et au fait que le développement du solaire a vraiment décollé au cours des 10 dernières années, cela s’est fait très vite. »

Et il y a un développement massif à venir, prévoit Göbel

La plupart des pays européens abandonnent progressivement le charbon et l'énergie nucléaire. En cette année 2020, l'Union européenne a adopté le « Green Deal » et ses objectifs ambitieux en matière de climat, et les gouvernements du monde entier adoptent l'énergie renouvelable comme solution pour réduire les émissions de CO2.

« Les énergies renouvelables sont la seule solution pour décarboniser la planète. Grâce à elles, nous aurons un air plus pur et une meilleure atmosphère, et nous réduirons le changement climatique. En même temps, elles seront abordables et sûres. »

Bien que les objectifs climatiques de nombreux pays comme l'Italie, la France, l'Allemagne, les Pays-Bas, l'Espagne et les pays nordiques, où Statkraft fait des progrès dans le déploiement des énergies renouvelables, soutiennent ce développement favorable, il est important de reconnaître les limites actuelles de ces sources d'énergie, que Göbel décrit comme « intermittentes ».

« Nous avons besoin de quelque chose en plus, d'un troisième pilier pour les prochaines décennies, pour servir de secours lorsque le vent ne souffle pas et que le soleil ne brille pas », explique-t-il, en indiquant que l'énergie au gaz est une solution à court terme pour combler ces lacunes.

Mais Göbel ne pense pas que nous aurons besoin de ce type de secours fossile à l'avenir. L'automobile a fini par remplacer le cheval et la voiture, et à long terme, l'hydrogène, les batteries et l'hydroélectricité seront l'épine dorsale d'un marché de l'énergie 100 % renouvelable.

Statkraft affirme que l’entreprise développera 8 gigawatts d'énergie éolienne et solaire d'ici 2025.

Cela signifie qu'elle utilisera son expérience et son expertise pour développer et construire les projets nécessaires pour réaliser cette capacité, et une fois ces projets réalisés, elle s'attaquera aux développements suivants en visant les mille mégawatts suivants.

« C'est une entreprise qui, je pense, va dominer le reste du siècle. Statkraft est bien positionnée en raison de son rôle sur l'ensemble de la chaîne de valeur », déclare M. Göbel.

Et les clients ne cessent d'avoir faim. Des acteurs du marché des matières premières aux clients intéressés par l'achat de l'actif une fois développé, tels que les municipalités locales et les entreprises énergétiques, le nombre de parties intéressées augmente rapidement.

« Nous voyons aussi une nouvelle génération de clients qui veulent s'approvisionner directement en énergie, comme Google et Microsoft. Ils veulent décarboniser et, dans le même temps, leurs centres de données ont besoin de beaucoup d'énergie. »

C'est le dilemme classique dans lequel se retrouvent les géants de la technologie, mais il peut être résolu. Si Statkraft assure la construction, ils viendront, en concluant des contrats d'achat d'électricité (Power Purchase Agreement ou PPA) avec l'entreprise pour assurer un approvisionnement régulier en énergie verte.

Les gouvernements européens adoptent les énergies renouvelables pour un avenir plus vert

Comme Göbel le souligne à juste titre, les gouvernements vont et viennent, tout comme les différentes approches en la matière.

« C'est pourquoi il est si important que l'éolien et le solaire soient bon marché, car quel que soit le gouvernement en place, ils resteront fondamentaux dans notre bouquet énergétique en raison de leur caractère abordable. »

Déjà abordables et respectueux du climat dans leur durée de vie relativement courte, l'éolien et le solaire ont dépassé l'industrie automobile en termes de rythme de développement. Avec le soutien de toute l'Europe, ce n'est qu'une question de temps avant que cette façon plus écologique d'alimenter la société ne se répande aux quatre coins du monde. Göbel n'en doute pas, car notre planète en dépend. Statkraft est peut-être le premier producteur européen d'énergies renouvelables, mais cette mission est bien plus importante :

« C'est un travail pour l'humanité. »

Contactez-nous