Des milliards pour les énergies renouvelables

22.12.2014 | actualités

Dans les 4 prochaines années, Statkraft programme des investissements importants dans les énergies vertes en Norvège et à l’étranger.

Sur proposition du gouvernement, les capitaux propres de Statkraft SF viennent en effet d’être renforcés  de 550 millions €, après un vote du Parlement norvégien, le 11 décembre 2014. En parallèle, le Ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Pêche réduira de 550 M€ le montant global des versements de dividendes issus de l’activité de Statkraft, entre 2016 et 2018. Au total, l’augmentation globale des fonds propres devrait atteindre près de 1,1 milliards €, ce qui permettra au groupe d’acquérir davantage de capitaux sur le marché et de réaliser des investissements  approchant les  6,6 milliards €.

Le Groupe Statkraft s’est dotée d’une ligne stratégique ambitieuse qui suppose des investissements de grande envergure  dans le domaine énergétique en Norvège, en Europe et dans les pays émergents d’Asie et d’Amérique du Sud.

Développement et croissance

La demande en énergie est radicalement différente selon que l’on s’adresse à des marchés émergents ou à maturité. Le monde se divise en deux : d’un côté des économies en plein essor portées par une forte croissance, de l’autre les pays européens où les besoins en électricité stagnent.

« Statkraft nourrit l’ambition à long terme de poursuivre son développement international dans le domaine des énergies propres. Outre les décisions d’investissement que nous venons de prendre, nous travaillons sur des projets concrets dans l’ensemble des pays où s’exerce d’ores et déjà notre activité. Il s’agit principalement de projets hydroélectriques et éoliens, mais nous explorons également le potentiel d’opportunités dans le solaire et la biomasse », a déclaré M. Christian Rynning-Tønnesen, PDG du groupe.

Inauguration de centrales hydroélectriques en Turquie et au Pérou

2015 verra l’inauguration des centrales de Kargi, en Turquie, et de Cheves, au Pérou. La première, située dans la province de Corum, dans la partie Nord de la Turquie, aura une capacité installée de 102 MW et alimentera 150 000 ménages. La seconde, implantée dans les Andes péruviennes, aura une capacité de 168 MW. Elle permettra de produire annuellement 840 GWh d’électricité propre d’origine hydraulique, et viendra remplacer des centrales thermiques fonctionnant aux combustibles fossiles. Le projet de construction de la centrale de Cheves a été approuvé par les Nations Unies dans le cadre du Mécanisme de Développement Propre (MDP) des Nations Unies. Il générera une réduction annuelle des émissions de gaz à effet de serre d’environ 394 000 tonnes/an.

Nouveau : Projet de parc éolien dans le centre de la Norvège

Un projet éolien de grande ampleur est à l’étude en Norvège, sur le site de Fosen/Snillfjord. Il pourrait déboucher sur l’un des investissements les plus importants jamais réalisés par le pays sur son territoire continental. En collaboration étroite avec nos partenaires de la société Fosen Vind AS, le groupe Statkraft prépare la documentation nécessaire pour soutenir une décision d’investissement que Statkraft souhaite voir intervenir durant l’année 2015.

Les investissements à venir dans l’hydroélectricité au plan international

Statkraft se place aujourd’hui au 5ème rang des producteurs d’électricité présents sur le marché péruvien, et œuvre à des plans ambitieux concernant ce pays. La société décidera en 2015 de la poursuite ou non du projet de centrale hydroélectrique à Rapay, organisé en deux phases, et qui représente un nouveau volume total de production de 162 MW.

Nos perspectives de croissance englobent également l’Inde et le Brésil. Statkraft travaille avec Tata Power sur le projet de développement de la centrale de Dugar – 420 MW – dans l’État indien de l’Himachal Pradesh. Au Brésil, l’extension des activités du groupe cible l’hydroélectricité et l’éolien. Les opérations de marché constituent par ailleurs une part importante des efforts que Statkraft compte engager dans ces deux pays.

Près de 3 milliards € déjà investis dans les énergies renouvelables

Depuis 2010, Statkraft a investi plus de 2,9 milliards € dans les énergies renouvelables. En Norvège, plusieurs centaines de millions € ont été affectés à la remise à niveau et à la maintenance des centrales hydroélectriques de Nedre Røssåga, Eiriksdal et Makkoren, tandis que la région du Nordland accueillait une nouvelle centrale à Kjensvatn. A l’international, le secteur Hydroélectricité a également connu des déploiement majeurs, avec les projets de Cetin, Devoll et Bajo Frio. Des acquisitions d’ampleur ont aussi été réalisées, comme ce fut le cas avec l’achat des sociétés brésiliennes Enerpar et Desenvix. Depuis 2010, de forts investissements ont été consentis pour permettre la construction de différents parcs éoliens terrestres en Suède et au Royaume-Uni, ainsi que celle du parc off-shore de Dudgeon, en Mer du Nord. Statkraft s’est également lancé dans de nombreux  projets dans les domaines du chauffage urbain et de la petite hydroélectricité.

- Pour en savoir plus