La production d'énergie doublée au Laos

19.12.2011 | actualités

Hydro power in Laos overview

Les travaux entreront bientôt dans leur dernière phase. Le barrage est pratiquement achevé, les halls des machines sont prêts pour l’installation des…

A Theun Hinboun, au Laos, l’extension de la centrale électrique va son cours. La dernière phase des opérations approche à grand pas. La plupart des travaux portant sur le nouveau barrage, les galeries et les deux nouvelles stations seront bientôt achevés.

La centrale produira au total quelque 3 TWh par an. 10% de ce volume seront destinés à la desserte locale, ce qui aura pour effet d’accroître dans des proportions conséquentes les possibilités d’accès à l’électricité au Laos. Le reste de cette production a d’ores et déjà fait l’objet d’un contrat de vente à long terme avec la Thaïlande.

La centrale de Theun Hinboun, en service depuis 1998, appartient à la société Theun Hinboun Power Company, dont Statkraft est actionnaire à hauteur de 20%.

Les principales interventions de l’année prochaine consisteront à installer des équipements électromécaniques. Après un démarrage assez lent du chantier en 2008, le rythme des travaux s’est nettement accéléré, ouvrant la perspective d’un achèvement du projet d’ici un peu moins d’un an, à l’automne 2012.

Au mois de juillet, une fois fermées les vannes de fond du nouveau barrage, le stockage de l’eau a pu commencer, avec le recueil des pluies de la mousson, qui dure de mai à octobre. Le grand bassin de retenue dont la surface totale avoisine 100 km², a vu son niveau augmenter de près d’un mètre par jour depuis le début de l’opération. Le niveau des plus hautes eaux sera vraisemblablement atteint avant la saison sèche, qui commence en novembre. La production de la centrale existante pourra alors immédiatement augmenter, tandis que les travaux d’achèvement des nouvelles installations se poursuivront.

Cette réalisation devrait avoir un impact important sur le quotidien de la population locale. Des efforts conséquents sont mis en œuvre pour faire en sorte que son avenir s’en trouve amélioré. L’un des derniers rapports concernant le projet décrit la complexité du travail en cours en matière environnementale et sociale, et révèle les résultats qui ont été obtenus jusqu’à présent. Ce travail devra se prolonger durant une période conséquente au-delà de la fin du chantier, pour que les objectifs à long terme qui ont été définis en concertation avec les autorités locales puissent être atteints.

L’un des domaines où ont été rencontrés les principaux défis est celui de la protection de la santé, de l’environnement et de la sécurité, en raison du manque d’infrastructures et du niveau généralement faible des formations disponibles. L’apprentissage des bons gestes, de l’évaluation des risques et des savoir-faire en termes de planification et de suivi constitue une préoccupation permanente. Sur un chantier où sont embauchés plusieurs milliers de personnes, faire appliquer les règles de sécurité est une tâche aussi vaste que difficile.