De l’énergie pour Benguet

05.09.2009 | actualités

À Luzon, aux Philippines, les compétences norvégiennes se sont associées aux connaissances philippines locales pour générer un environnement plus propre, promeuvoir le développement local et fournir de grandes quantités d’énergie.

À Benguet, le mauvais temps est redevenu une bonne nouvelle du fait que l’eau peut de nouveau être transformée en électricité. Les deux centrales électriques ont été construites en 1956 et 1960 et lorsque les Philippines ont aboli leur monopole énergétique en 2001, elles étaient toutes deux plus ou moins obsolètes. L’appel d’offres de 2007 a vu les deux centrales remises à la charge de SN Power, ce dont Erik Knive, vice-président directeur de SN Power pour l’Asie du Sud-Est, se montre très satisfait.

- Les connaissances des Norvégiens dans le domaine de l’énergie hydraulique sont un atout énorme. Il semble donc tout simplement naturel que l‘expertise de pointe de la Norvège en termes de construction, de maintenance et de ventes de centrales soit autant sollicitée de par le monde.

Une fin signée par le grand tremblement de terre

Il s’est rendu à Benguet pour diriger les travaux permettant de remettre les centrales en état de marche. La centrale d’Ambuklao a été arrêtée depuis le grand tremblement de terre de 1995, mais elle ne le sera plus très longtemps. Une nouvelle prise d’eau ainsi que de nouvelles galeries d'amenée sont en cours de construction tandis que les turbines, générateurs et systèmes de contrôle seront remplacés. Lorsque tout sera en place, la centrale offrira un rendement supérieur de 50 % à sa production antérieure.

Erik Knive ne tarde pas à faire remarquer que ce bon développement n’aurait jamais été possible sans les compétences de son partenaire local, Aboitiz. - Les réseaux locaux et nationaux sont décisifs dans la mise en place de grands projets comme celui-ci, précise-t-il.

Une énergie fortement nécessaire

- Le fait d’apporter une grande quantité d’énergie propre est un investissement intelligent sur divers plans, explique Torbjørn Elliot Kirkeby-Garstad, chef de projet SN Power en Asie du Sud-Est. Tout le monde en tire partie : l’environnement, les Philippines, la communauté locale et les employés des centrales.

L’avantage le plus direct pour les habitants de Benguet est l’augmentation des revenus liés aux taxes municipales et provinciales. En outre, les centrales électriques sont soumises à une taxe spéciale des autorités philippines, dont les recettes sont reversées aux communautés locales. Le fonds de responsabilité sociétale d’entreprise volontaire de SN Aboitiz Power pour Ambuklao et Binga fournit également une contribution annuelle de 9 millions de pesos philippins, soit près de 130 000 euros.

Parmi les autres exigences figurait le fait qu’au minimum 70 % des personnes travaillant à la rénovation des centrales devaient être employées sur place. 50 000 caféiers ont été distribués par le biais d’un projet communautaire du Magat pour empêcher l’érosion. SN Power a également mis en place plusieurs autres projets locaux, notamment dans les secteurs de la santé et de l’éducation.

Texte : Alf Berg et Helena Zissis

Les faits: la société SN Power a été créée en 2002 dans le cadre d’une société en participation avec Statkraft (60 %) et Norfund (40 %). Elle investit dans des projets liés à l’énergie hydraulique sur des secteurs de croissance sélectionnés au-delà de l’Europe.