Statkraft et Hydro-Québec initient leur coopération en matière de R & D sur l’énergie osmotique

29.03.2012 08:00 | communiqué de presse

Array of pipes

Statkraft et Hydro-Québec viennent de conclure un accord applicable sur trois ans, pour accélérer le développement d’une nouvelle technologie énergétique renouvelable, l’osmose.

(COMMUNIQUE DE PRESSE - Oslo/Montréal, 29 mars 2012) Aux termes de cet accord, il reviendra à Hydro-Québec d’étudier le processus capital de prétraitement de l’eau douce dans une centrale osmotique. Le but est d’identifier et de valider les technologies les moins coûteuses à cet effet, aux fins de leur utilisation dans une centrale, en tenant compte de la durée de vie de la membrane, des coûts de maintenance et de l’impact sur l’environnement.

L’élaboration de processus de prétraitement plus efficaces contribuera à rendre cette technologie compétitive par rapport à d’autres sources d’énergie renouvelable.

Statkraft, qui travaille sur le sujet depuis une dizaine d’années, a inauguré en 2009 le premier prototype de centrale osmotique au monde. Hydro-Québec, de son côté, poursuit ses recherches sur le fonctionnement, le potentiel et les applications de ce type d’énergie, dans le cadre des efforts conséquents qu’a engagés cette société pour maîtriser de nouvelles sources d’énergie verte.

Statkraft fournira les résultats des observations provenant de l’installation prototype en service depuis l’automne 2009, tout en effectuant des tests sur le processus de prétraitement intégré au fonctionnement d’une centrale osmotique complète.

A propos d’Hydro Québec:
Hydro-Québec est une société publique d’envergure mondiale, qui a pour vocation de produire, transporter et distribuer de l’électricité. Son unique actionnaire est la Province du Québec. Elle exploite essentiellement des sources d’énergie renouvelables, en particulier l’hydroélectricité, et soutient le développement de l’éolien par des achats d’électricité auprès de producteurs indépendants. La société dispose d’un institut de recherche, l’IREQ, qui conduit des travaux de R & D dans des domaines en lien avec l’énergie, tels que l’efficacité énergétique, le stockage d’énergie, etc. Hydro-Québec investit plus de 100 millions de dollars par an dans ces recherches.

A propos de Statkraft:
Leader européen des énergies renouvelables, Statkraft se place en tête de la recherche sur l’énergie osmotique à l’échelle mondiale. Le groupe déploie son activité dans les domaines hydroélectrique, éolien, thermique (gaz) et du chauffage urbain, et fait partie des principaux acteurs du marché européen des échanges énergétiques. Il compte plus de 3 400 salariés, répartis dans une vingtaine de pays. Son siège social est implanté en Norvège, à Oslo.