Le Ministre britannique d'État à l'énergie et au climat rencontré le Président Directeur Général de Statkraft

26.08.2010 08:00 | communiqué de presse

Men in suits talking about Statkraft with each other

Le Ministre britannique d'État à l'énergie et au climat rencontré le Président Directeur Général de Statkraft

Charles Hendry, le Ministre britannique d'État à l'énergie et au climat, a assisté le 25 août à l’important Congrès-expo l’ONS (Offshore Northern Seas) à Stavanger en Norvège. Lors de sa visite, M. Hendry a discuté du développement de l'énergie éolienne offshore au Royaume-Uni, où Statkraft est très impliqué. M. Hendry a notamment rencontré le Président Directeur Général de Statkraft, Christian Rynning-Tønnesen et a prononcé un discours lors du séminaire de Statkraft portant sur l'énergie éolienne offshore intitulé "Pure Energy for more People".

L’Eolien était un thème porteur à l’ONS - il y a en effet un grand potentiel de développement de l'énergie éolienne en Europe, le Royaume-Uni en particulier a une ambition très marquée en la matière. Lors du séminaire organisé par Statkraft le Ministre d'Etat britannique a notamment déclaré que le Royaume-Uni planifiait plus de 30.000 MW de capacité éolienne offshore, et dont au moins la moitié  pourrait être réalisé avant 2020.

Le Ministre a également rencontré le PDG de Statkraft qui est l'un des acteurs qui investissent déjà dans l’éolien au Royaume-Uni. Statkraft dispose en effet d’un parc éolien onshore au Pays de Galles, ainsi que d’un parc éolien offshore au large de la côte de Norfolk. Les fondations sont maintenant en place pour un parc éolien offshore en partenariat avec Statoil. Statkraft est également l'une des quatre entreprises du consortium qui développe un très large projet offshore sur la « Dogger Bank ».

Le PDG de Statkraft, Christian Rynning-Tønnesen, a mis en avant quatre raisons sous-tendant l'accent mis sur l'énergie éolienne offshore :

  • De bonnes opportunités commerciales
  • L’acquisition de nouvelles compétences technologiques
  • Développer de nouveaux emplois
  • Opportunités pour l'énergie flexible comme un complément à l'énergie éolienne

L'Europe a l’ambition d’augmenter la quantité d'énergie renouvelable de 600 TWh par an, dont la moitié viendrait de l'énergie éolienne.