A l’international

Yaupi - Pérou

Yaupi - Pérou

Depuis 1895, Statkraft s’est développé dans l’hydroélectricité et s’est transformée d’une entreprise nationale norvégienne en une multinationale produisant différente types d’énergies renouvelables.

Statkraft est propriétaire de 401 centrales, représentant une puissance installée d'environ 20.000  MW (part de Statkraft), répartie entre

  • l’hydroélectricité (81 %),
  • les cycles combinés gaz (13 %),
  • l’éolien (5 %)
  • et la biomasse (1 %).

69 % de cette puissance installée sont implantés en Norvège, 8 % dans les autres pays nordiques, 16 % dans le reste de l’Europe et 6 % hors du continent européen. Statkraft détient en outre en Suède et en Norvège des parts dans 29 installations de chauffage urbain, qui totalisent une capacité de 774 MW. 

EUROPE 

Région Nordique  

Statkraft gère 297 centrales hydroélectriques et 29 centrales de chauffage urbain en Norvège et en  Suède. Le groupe dispose par ailleurs de 9 parcs éoliens en activité et plusieurs parcs en développement en Norvège et en Suède.

Des bureaux importants de négoce sont aussi implantés au siège, à Oslo, ainsi qu’à Stockholm. 

Europe de l'Ouest 

En Allemagne, Statkraft exploite 10 centrales hydroélectriques et quatre centrales à Cycle Combiné à Gaz. Le Groupe est également propriétaire de deux centrales biomasse. Statkraft gère d’importantes agences commerciales et de négoce à Düsseldorf et à Amsterdam. En France, Statkraft dispose d'un bureau de développement, situé à Lyon. 

Royaume-Uni  

Statkraft détient et exploite trois centrales hydroélectriques. Le Groupe dispose également de deux parcs éoliens onshore/offshore, en activité. Plusieurs autres projets de développement sont en cours ou à l'étude. 

Europe du Sud-Est  

Statkraft est impliqué dans le développement de projets de centrales hydroélectriques et de négoce d’énergie dans plusieurs pays du Sud-Est de l’Europe. L’entreprise dispose d’agences à Belgrade, Bucarest, Podgorica, Sofia et Tirana.

En Albanie, le Groupe exploite 1 centrale hydroélectrique sur la rivière Devoll, avec une capacité de production totale de 700 MW. Une autre centrale est en cours de construction.

Statkraft s’est également implanté en Turquie depuis 2007 avec la construction de deux barrages : à Çakit (livré en 2010 – 20 MW de capacité installée) et à Kargi (livré en mai 2015 – 120 MW de capacité installée). .

En plus des barrages et des centrales hydroélectriques, le groupe tient des bureaux à Istanbul et Ankara depuis lesquels il est actif sur le marché de l’énergie turc.

 

En 2014 les activités de SN Power situées en Amérique du Sud et en Asie du Sud ont été intégrées au sein du Statkraft. 

ASIE DU SUD 

Inde

Le groupe a des parts dans deux centrales (respectivement de 192 MW et 108 MW). Un Service de Trading & Origination est également en place dans ce pays. 

Népal

Statkraft est actif au Népal depuis 1993 par le biais de sa filiale Himal Power Ltd, détenue à 57%. La filiale exploite la centrale de Kimthi (60 MW au total). 

Laos

Statkraft possède 20% des parts de l’aménagement de Theun Hinboun et a contribué au projet d’extension mené sur la période 2008-2012. Un nouveau barrage de 65 m a été construit et deux nouvelles centrales ont été équipées à hauteur de 280 MW, doublant ainsi la production de l’aménagement. L'exploitation et la maintenance de cet aménagement sont effectuées par Statkraft. 

Philippines

Trois centrales totalisant 565 MW et 1829 GWh sont détenues à 50% par Statkraft.  

AMERIQUE DU SUD 

Depuis plusieurs années, Statkraft assoit sa présence en Amérique du Sud à travers l’acquisition d'entreprises (Desenvix,  Pilmaiquén ... ) afin de développer son activité.  

Pérou

Implanté au Pérou depuis 2003, Statkraft est aujourd’hui le 5e producteur du pays. Le groupe effectue l’exploitation et la maintenance de 8 centrales hydroélectriques (271 MW) et de la centrale de Chevez qui a été mise en service en août 2015 (168 MW). 

Chili

Le groupe détient deux centrales à hauteur de 50 % (avec respectivement 155 MW et 158 MW) qu’il exploite au travers d’une coentreprise avec Pacific Hydro ainsi qu'une déténue de 99 % à Rucatayo (55 MW).

Brésil

Le groupe a des parts dans 14 centrales hydroélectriques et éoliennes. Un service de Trading & Origination est également situé dans ce pays.